Abilio Diniz, infatigable

Abilio Diniz, infatigable

Le groupe Casino actionnaire majoritaire de GPA, Abilio Diniz vers d'autres aventures

Le regroupement de GPA avec Carrefour Brésil ne s'accomplit pas en raison du refus de Jean-Charles Naouri, le patron du groupe Casino, et de l’abandon de la Banque Brésilienne de Développement. GPA a retrouvé son équilibre financier après la crise économique et commence à parler de rapprochement avec Casino. Il doit en effet affronter la concurrence de Carrefour sur ses terres brésiliennes. Abilio Diniz (lemonde.fr/economie/article/2012/06/21/abilio-diniz-infatigable_1722596_3234.html) cède 1 milliard de dollars d’actions à Casino, tout en s'engageant à laisser le contrôle du groupe GPA sept ans plus tard à Jean-Charles Naouri, le directeur général de Casino. Abilio Diniz entend saisir l’opportunité de faire de son groupe le n°2 mondial du secteur de la distribution en réalisant la fusion du Grupo Pão de Açúcar avec la branche brésilienne du groupe Carrefour au début de notre décennie.

La foi, Le sport et la famillesont essentiels pour Abilio Diniz, un homme de valeurs

Sportif dans l'âme, Abilio Diniz commence chaque jour par du sport. Ancien joueur de foot, il a également pratiqué la boxe et la musculation. Prônant le bien-être et la stimulation des équipes dans les sociétés, le "capitalisme responsable" consiste en un mouvement lancé sur le continent américain auquel appartient l'entrepreneur. Abilio Diniz est le papa de six enfants, il est un homme tenant aux valeurs de la famille.

Un 1er supermarché GPA inauguré dès la fin des années 50

Pour développer sa propre chaîne, Abilio Diniz s'est inspiré du succès du groupe Carrefour, dont il a rencontré les créateurs en 1974. Son père lance sa toute première boulangerie sur un boulevard fréquenté de São Paulo. Une dizaine d’années après l'ouverture par Abilio Diniz du 1er libre-service en 1959, le groupe compte quarante magasins et mille quatre cents salariés

L'enfance d'Abilio Diniz

Les gosses du quartier où il vit considèrent Abilio Diniz comme tête de turc pendant sa jeunesse. La métropole de São Paulo, au Brésil, l'a vu naître en 1936. D'origine portugaise, la famille d'Abilio Diniz est partie pour le Brésil en 1929